La Banane pour soigner l’épilepsie ?

La tige de banane s’emploie en médecine traditionnelle africaine pour soigner les troubles mentaux dont l’épilepsie fait partie. « Musa sapientum » en latin, est communément appelé banane. C’est une plante herbacée de la famille des Musaceae. Les différentes parties du bananier contiennent de nombreux composants : caroténoïdes, composés phénoliques, dopamine, sérotonine, noradrénaline, tryptophane et tyrosine*

* La tyrosine (acide aminé) joue un rôle dans les divers troubles neurologiques et  présente une activité antioxydante.

Une expérience en laboratoire démontre l’activité antioxydante de la banane

Les médicaments antiépileptiques prescrits dans les pays industrialisés sont très onéreux pour les populations des continents en voie de développement. Depuis l’antiquité, les médecins ont utilisé des traitements naturels sans réussir à guérir l’épilepsie de manière définitive. Ainsi, la banane est employée en médecine traditionnelle africaine dans la prise en charge des troubles mentaux.

De surcroît, une étude gouvernementale américaine publiée à la bibliothèque nationale de médecine en janvier 2018 démontre l’activité antioxydante de la banane. Il est important de préciser que l’expérience n’a pas été réalisée sur des êtres humains, mais sur des souris. Afin de provoquer des crises d’épilepsie chez l’animal, on lui injecte un médicament spécifique, le pentylènetétrazole. (PTZ).

En utilisant l’extrait de tige de banane (Musa sapientum), les chercheurs ont remarqué un délai de transmission (latence) plus long lors de l’apparition des secousses. La durée de la crise d’épilepsie a été également réduite. Dans le cerveau des sujets d’expérience, une diminution de l’oxydation des acides gras polyinsaturés a été relevée (stress oxydatif).

Comment les médecins ont-ils vérifié l’efficacité de la banane ?

Les scientifiques ont observé l’oxydation des lipides et le niveau de glutathion dans le cerveau pendant la crise épileptique. Il est important de savoir que le glutathion est une protéine composée de 3 acides aminés ( glutamine, glycine, et cystéine). Quant à l’oxydation des lipides, couramment appelé « stress oxydatif », il correspond à la dégradation des lipides (acides gras polyinsaturés) dans l’organisme.

Les médecins après l’expérience ont constaté que la tige de banane présente une activité anticonvulsivant incontestable. Cependant, il n’y a pas eu de changement concernant l’augmentation de glutathion dont la propriété est de réduire le stress oxydatif.

Il faut garder à l’esprit que cette expérience n’a pas encore été réalisée chez l’être humain. De plus, la crise épileptique a été déclenchée artificiellement par une molécule qui provoque des convulsions. Néanmoins la tige de banane présente une activité antioxydante puisque le stress oxydatif a diminué dans le cerveau des souris. Piste qui pourrait contribuer au développement futur de médicaments antiépileptiques.

Effets anticonvulsivants et antioxydants de Musa sapientum

La plupart du temps, les crises d’épilepsie provoquent un dysfonctionnement mitochondrial. C’est-à-dire que les maladies mitochondriales primaires sont transmises par voie héréditaire par l’un des deux parents. Mais une seconde forme de dysfonctionnement mitochondrial existe, elle est occasionnée par des causes environnementales.

Il est indispensable de comprendre que notre cerveau absorbe 20% du sucre de notre alimentation. Cette énorme quantité de sucre permet de faire fonctionner nos milliards de neurones qui émettent des signaux électriques. Ainsi, cette transformation du sucre en glucose, donc en énergie, est réalisée par les mitochondries (petits organites intracellulaires). Ils sont en quelque sorte des usines qui diffusent de l’énergie dans la cellule. Les chercheurs ont analysé le rôle des mitochondries dans les convulsions.

D’ordinaire le calcium est piégé par les mitochondries. Si les mitochondries ne jouent pas leur rôle, cela veut dire que le calcium reste libre dans les cellules. Sa concentration augmente et rend les neurones hyperexcitables, ce qui déclenche la crise. Cette activité électrique anormale provenant des neurones explique l’origine neurologique de l’épilepsie. À l’heure actuelle, c’est plus de 70 millions de personnes qui souffrent de l’épilepsie dans le monde. Environ 90 % sont issus des pays en développement.

Actuellement, il est difficile d’obtenir un état sans crises chez les patients atteints. Les médecins prescrivent généralement plusieurs médicaments pour diminuer la fréquence des convulsions. Cette utilisation constante et prolongée de médicaments antiépileptiques s’associe à des effets secondaires légers à sévères. Les coûts demeurent prohibitifs pour les pays en voie de développement et les crises restent difficiles à contrôler pour 30 à 40 % des patients. Malheureusement, les nouveaux traitements qui arrivent sur le marché ne solutionnent pas ce problème.

Pourtant en pharmacognosie (étude des préparations d’origine animale et végétale), des recherches sur la banane sont toujours effectuées. La plante est utilisée traditionnellement dans la diarrhée, la dysenterie, l’ulcère, le diabète, l’hypertension et les maladies mentales.

La banane riche en manganèse pourrait-elle prévenir l’épilepsie ?

Le manganèse fait partie des minéraux dont notre corps à besoin pour lutter contre le stress oxydatif. Il concourt également à la solidité du squelette, au bon fonctionnement du cerveau, et à la préservation d’une peau saine. La banane riche en manganèse aide à réduire les dommages provoqués par les radicaux libres. Ses propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires contribuent à ralentir le vieillissement.

La banane contient d’autres minéraux comme le potassium, le magnésium, le cuivre, le phosphore et le fer. Elle est riche en glucides et renferme des vitamines du groupe B. Une carence en magnésium et en calcium risque d’ entraîner des crises d’épilepsie. Le magnésium est impliqué dans plus de 300 réactions enzymatiques.

Le potassium joue un rôle dans la régulation de la pression artérielle et protège ainsi le cœur des maladies coronariennes. Riche en fibre, la banane accélère le transit intestinal tout en le normalisant. La consommation habituelle de bananes améliore aussi la fonction rénale et aide à perte du poids.

C’est la raison pour laquelle il est important d’avoir une alimentation variée et équilibrée d’une façon générale pour prévenir les convulsions.

Articles de la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 + = 12