samedi, juillet 20, 2024
Maladie

Les symptômes du kératocône : comprendre, diagnostiquer, et traiter

Le kératocône est une maladie dégénérative de l’œil qui affecte la cornée, la partie transparente et avant de l’œil. Le terme « kératocône » vient des mots grecs kerato (cornée) et konos (cône), car cette condition se caractérise par une déformation conique de la cornée. Plutôt que de conserver sa forme sphérique normale, la cornée devient progressivement plus fine et prend une forme conique. Cette déformation cause des troubles visuels, principalement une vision floue et déformée.

La cornée est essentielle à la vision, car elle permet la convergence de la lumière sur la rétine, avec une puissance optique d’environ 42 dioptries. Le kératocône affecte souvent les deux yeux, mais de manière asymétrique, et se manifeste généralement à la fin de l’adolescence.

Comment savoir si on a un kératocône ?

Pour détecter un kératocône, plusieurs examens ophtalmologiques sont nécessaires :

Le biomicroscope

Le biomicroscope, ou lampe à fente, est utilisé pour examiner l’œil et rechercher des signes d’ectasie cornéenne, comme les stries de Vogt, l’anneau de Fleischer, ou des opacités cornéennes.

La topographie cornéenne

Elle permet de mesurer la forme de la cornée. En utilisant des couleurs pour représenter les surélévations et les dépressions, elle identifie précisément la position et l’importance de l’ectasie kératocônique.

La pachymétrie

Cet examen mesure l’épaisseur de la cornée. Une cornée normale a une épaisseur centrale d’environ 520 microns, tandis que dans le cas d’un kératocône avancé, cette épaisseur peut descendre en dessous de 400 microns.

Quels sont les symptômes du kératocône ?

Les symptômes du kératocône incluent :

  • Myopie et/ou astigmatisme évolutifs : Changement rapide de la vision nécessitant des corrections fréquentes.
  • Vision mal corrigée par les lunettes : La vision reste floue malgré l’utilisation de lunettes.
  • Difficultés avec les lentilles de contact : Les lentilles peuvent devenir inconfortables.
  • Difficultés de conduite nocturne : Les halos et l’éblouissement rendent la conduite de nuit difficile.
  • Fatigue visuelle et maux de tête : Fatigue oculaire accrue et douleurs fréquentes à la tête.

Lunettes et lentilles de contact

Pour les formes débutantes, des lunettes peuvent suffire. Mais en générale, les lentilles de contact rigides sont souvent nécessaires pour corriger les irrégularités de la cornée.

Cross-linking du collagène cornéen

Ce traitement vise à renforcer la cornée en utilisant de la riboflavine (vitamine B2) et une irradiation UV-A afin de stabiliser la maladie, surtout dans les cas précoces.

Anneaux intra-cornéens

Ces segments semi-circulaires rigides en PMMA sont insérés dans la cornée pour retarder le besoin de greffe.

Greffes de cornée

Dans les cas sévères, une greffe de cornée peut être nécessaire pour restaurer la vision. Il existe plusieurs types de greffes, dont la greffe transfixiante et la greffe lamellaire antérieure.

Pentacam

Le Pentacam est une technique avancée de diagnostic et de suivi du kératocône. Il s’agit d’un appareil de topographie cornéenne par balayage de Scheimpflug, qui fournit une image tridimensionnelle de la cornée. Cet outil est précieux pour :

  • Évaluer la forme et l’épaisseur de la cornée : Le Pentacam mesure avec précision les différentes courbures et l’épaisseur en tout point de la cornée, identifiant les zones d’amincissement typiques du kératocône.
  • Détecter les stades précoces du kératocône : Grâce à sa sensibilité élevée, le Pentacam peut détecter des anomalies minimes avant même l’apparition des symptômes.
  • Suivre l’évolution de la maladie : Il permet un suivi régulier et détaillé des changements dans la cornée, facilitant l’évaluation de l’efficacité des traitements comme le cross-linking.
  • Planifier les interventions chirurgicales : Les informations fournies par le Pentacam aident les chirurgiens à planifier des interventions précises, comme la pose d’anneaux intra-cornéens ou les greffes de cornée.

Le Pentacam est devenu un outil indispensable dans la gestion du kératocône, offrant une évaluation complète et précise de l’état de la cornée.

Est-ce que le kératocône rend aveugle ?

Le kératocône peut entraîner une détérioration significative de la vision, mais il ne conduit généralement pas à la cécité complète. Avec des traitements appropriés, tels que le port de lentilles spécialisées, le cross-linking, et éventuellement une greffe de cornée, la plupart des patients conservent une bonne qualité de vie et une vision fonctionnelle.

Le kératocône est une maladie oculaire complexe mais traitable. Une détection précoce et des soins appropriés peuvent prévenir la progression de la maladie et permettre aux patients de maintenir une bonne vision.

Articles de la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *