Oreille en chou-fleur : qu’est-ce que c’est ?

Drôle de d’appellation que l’oreille en chou-fleur, pourtant vous l’avez peut-être déjà vu chez des personnes pratiquant les arts martiaux mixtes, la lutte ou encore le rugby.

L’oreille en chou-fleur est résultat d’un hématome interne dans l’oreille. Il existe deux types d’hématome : l’hématome auriculaire et l’hématome sous-perichondrial. Cette blessure survient souvent dans les sports de contact, mais elle peut également être causée par une force contondante. Un hématome survient lorsque les vaisseaux sanguins sont endommagés ; cela provoque une accumulation de sang sous la peau. Par la suite, un nouveau cartilage peut se développer en raison de la présence de l’hématome. Le nouveau tissu se développe généralement de manière asymétrique et semble grumeleux ou déformé d’ou le nom d’oreille en chou-fleur.

Les blessures à l’oreille externe peuvent aussi entraîner une affection appelée périchondrite. Les athlètes et autres personnes physiquement actives sont plus susceptibles de souffrir de cette maladie en raison d’une blessure. La périchondrite est généralement causée par une infection de l’oreille externe due à une blessure causée par une boucle d’oreille ou un objet similaire inséré dans le lobe. Dans certains cas, le cartilage de l’oreille externe peut se déformer en raison de la maladie et provoquer une oreille en chou fleur

Traitement d’une oreille en chou-fleur

Il est possible de traiter une blessure tôt pour réduire le risque de développer une oreille de chou-fleur. Même les blessures mineures doivent être traitées par un médecin dès que possible. Dans de nombreux cas, un médecin va drainer un hématome afin de rétablir une bonne circulation sanguine. Cependant, cela peut ne pas être suffisant en soi ; un hématome se reforme souvent. Après une blessure par hématome, il est courant qu’un médecin recommande une surveillance étroite. En effet, une récidive de l’hématome est probable et peut entraîner de graves complications. Dans certains cas, les médecins peuvent recommander l’utilisation de points de suture spécifiques pour prévenir les récidives. Alternativement, ils peuvent recommander d’appliquer un pansement compressif sur la zone blessée. De plus, les médecins peuvent suggérer de commencer des antibiotiques pour prévenir la périchondrite en cas de récidive.

Une autre solution est d’appliquer de l’argile verte puis de l’hémoclar. En effet l’hémoclar permet de soulager les hématome interne.

L’oreille de chou-fleur est courante chez les boxeurs professionnels et les artistes martiaux. Les athlètes choisissent parfois de retarder la chirurgie esthétique pour réparer leur oreille de chou-fleur jusqu’à ce qu’ils se retirent de leur sport. En effet, de nombreux athlètes connaissent une récurrence de l’oreille de chou-fleur – communément appelée oreille de chou – en particulier les combattants professionnels. Il existe plusieurs méthodes chirurgicales pour réparer l’oreille de chou ou l’oreille de chou-fleur, notamment enlever la partie endommagée de l’oreille et la remplacer par des greffes de peau. Certains chirurgiens préfèrent simplement réduire la taille de la partie endommagée, lisser les bords et remplacer la peau affectée sur l’oreille. Cette procédure est considérée comme cosmétique et n’est souvent pas couverte par une assurance. Cela nécessite généralement que le patient soit sous anesthésie, mais des versions chirurgicales le jour même de l’opération sont possibles. De plus, l’opération peut être réalisée en ambulatoire.

Articles de la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 + 4 =