mercredi, avril 24, 2024
Maladie

La myopie: cause, prévention et traitements

La myopie est une erreur de réfraction courante où les rayons lumineux sont focalisés en avant de la rétine, causant une vision floue à distance. Elle peut progresser au fil du temps et présente des risques de complications oculaires comme la cataracte ou le glaucome. La prévalence de la myopie est en augmentation dans le monde entier, avec des projections estimant que la moitié de la population sera myope d’ici 2050, avec des conséquences sur la santé, l’économie et la société. Il y a d’ailleurs une réelle préoccupation chez les scientifiques concernant les conséquences potentielles de l’utilisation de dispositifs numériques tels que les ordinateurs portables, les smartphones et les tablettes sur la vision des enfants.

Qu’est ce qui cause la myopie ?

La myopie est un trouble de la vue qui est causé par plusieurs facteurs, comme la génétique et l’environnement. Les facteurs génétiques sont inaltérables et hérités de nos parents, tandis que les facteurs environnementaux, comme le temps passé à l’extérieur et les activités de vision de près, peuvent être modifiés. Des études et des essais cliniques ont été menés pour identifier les facteurs de risque qui pourraient influencer le développement et la progression de la myopie. L’objectif est de ralentir la croissance de la prévalence de la myopie en agissant sur ses causes.

Les écrans ont-ils indirectement un impact ?

La cause de l’augmentation de la myopie chez les enfants pourrait être liée aux habitudes de travail en gros plan, qu’il s’agisse d’écrans numériques ou de supports papier. Des études ont montré que travailler à une distance inférieure à 35 cm et sans pauses suffisantes est un facteur de risque important pour le développement et la progression de la myopie. Il semblerait que le temps passé devant des écrans n’est pas la cause principale, mais plutôt une conséquence de la diminution des activités en plein air et de l’exposition à la lumière naturelle qui est reconnue comme étant un facteur de risque important pour la myopie. Le problème ne serait donc pas le temps passé devant des écrans, mais plutôt ce que l’on ne fait pas : passer du temps à l’extérieur.

Peux t-on prévenir la myopie?

La prévention de la myopie dépend de la détection précoce des facteurs de risque, modifiables ou non. La prédisposition génétique, la carence en activités de plein air, les comportements liés au travail de près et la présence d’hypermétropie chez les enfants peuvent nous aider à identifier les cas à risque et à mettre en place un plan de contrôle de la myopie (PCM). Il est donc crucial de réaliser des dépistages visuels spécifiques pour anticiper et éviter les processus de myopiogénèse. Pour cela il est important de souligner que l’établissement d’un plan de contrôle de la myopie (PCM) nécessite une approche globale qui inclut non seulement des interventions sur les facteurs modifiables, mais aussi des méthodes thérapeutiques pour ralentir la progression de la myopie. L’activité en plein air est cruciale pour réduire le risque de myopie, en s’assurant d’une pratique régulière d’au moins 14 heures par semaine. Il est également important de prendre des pauses actives et fréquentes pendant les activités de vision de près et de maintenir une distance de travail d’au moins 35 cm pour prévenir la myopiogenèse et la myopisation.

Quel traitement existe-t-il en cas myopie ?

Il existe deux types d’interventions qui se sont avérées efficaces pour ralentir la progression de la myopie : les lentilles optiques ou de contact et les interventions pharmacologiques. Les lentilles optiques ou de contact sont basées sur l’utilisation de différents types de lentilles spéciales, dont l’efficacité a été démontrée pour ralentir ou arrêter la progression de la myopie. Les interventions pharmacologiques, quant à elles, sont basées sur l’utilisation de médicaments qui ont également montré un certain degré d’efficacité. Les deux techniques peuvent être combinées, et des recherches sont en cours pour développer d’autres approches prometteuses.

Pour résumer, il est important de prendre en compte l’alimentation pour prévenir la myopie. Des études ont montré qu’une consommation élevée de graisses saturées et de cholestérol est associée à des caractéristiques physiques liées à la myopie, notamment l’allongement de la longueur oculaire et des longueurs axiales. Il est donc important de surveiller son alimentation pour prévenir ces risques.

Articles de la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *