vendredi, septembre 22, 2023
Maladie

Transaminases SGPT élevées : que risque t-on ?

Les transaminases sont des enzymes présentes dans différentes parties de notre organisme, notamment dans le foie. Parmi ces enzymes, la transaminase SGPT, également appelée ALAT, joue un rôle essentiel dans le fonctionnement du foie. Cet article va vous présenter en détail ce qu’est la transaminase SGPT, son rôle dans l’organisme, les différents facteurs pouvant causer une augmentation de son taux et les méthodes de dosage utilisées pour vérifier votre santé hépatique.

Qu’est-ce que la transaminase SGPT (ALAT) ?

La transaminase SGPT (pour Glutamate Pyruvate Transaminase) est une enzyme que l’on trouve principalement dans le foie, mais également dans une moindre mesure dans les reins, les muscles et le cœur. Elle est également appelée ALAT (Alanine Aminotransférase). Les transaminases, dont fait partie la SGPT, sont des enzymes qui permettent la transformation des acides aminés en différentes molécules essentielles à l’organisme.

La présence de transaminases dans le sang est parfaitement normale ; cependant, leur taux doit rester dans certaines limites pour être considéré comme sain. En effet, une augmentation significative de transaminases dans le sang peut être le signe d’une atteinte hépatique ou d’une autre affection. Tout au cours de votre vie il faut donc faire des tests régulièrement de ce taux pour s’assurer de la bonne santé de votre foie.

Dosage des transaminases : comment savoir si votre foie est en bonne santé ?

Le dosage des transaminases, notamment les ALAT, est réalisé lors d’un test sanguin. Ce test permet de mesurer la concentration de ces enzymes dans votre sang et d’évaluer ainsi la santé de votre foie. Le dosage de la SGPT est souvent accompagné du dosage de la transaminase ASAT (Aspartate Aminotransférase), une autre enzyme également présente dans le foie et d’autres organes. La mesure combinée de ces deux transaminases permet d’obtenir une image plus précise de l’état de votre foie.

Les valeurs normales de SGPT varient en fonction de l’âge, du sexe et de la méthode de dosage utilisée. Généralement, les valeurs normales pour les adultes sont comprises entre 7 et 56 unités par litre (UI/L). Pour les enfants, les valeurs normales sont légèrement différentes.

Si votre taux de transaminases dépasse ces valeurs normales, il faut alors faire des analyses et consulter un spécialiste pour déterminer la cause de cette augmentation et éventuellement mettre en place un traitement adapté.

Causes d’augmentation du taux de transaminases SGPT

Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine d’une augmentation de transaminases ALAT dans le sang. Parmi les principales causes, on peut citer :

Hépatites virales

Les hépatites virales, notamment les hépatites A, B et C, sont des infections du foie causées par des virus. Ces infections peuvent provoquer une inflammation du foie et, par conséquent, une augmentation du taux de transaminases.

Maladies hépatiques non virales

D’autres maladies hépatiques non virales peuvent également entraîner une hausse du taux de transaminases SGPT. Parmi celles-ci, on peut citer la stéatose hépatique (accumulation de graisse dans le foie), la cirrhose (remplacement progressif du tissu hépatique normal par du tissu cicatriciel) ou encore la maladie alcoolique du foie.

Médicaments

Certains médicaments peuvent avoir un impact sur la santé du foie et provoquer une augmentation du taux de transaminases. Parmi les médicaments les plus couramment en cause, on trouve les anti-inflammatoires non stéroïdiens, les statines (prescrites pour réduire le  cholestérol) ou encore certains antibiotiques.

Autres causes possibles

D’autres facteurs peuvent également être à l’origine d’une élévation du taux de transaminases SGPT, tels que l’obésité, le diabète, l’hémochromatose (accumulation de fer dans l’organisme) ou encore la maladie cœliaque (intolérance au gluten).

Les limites du dosage des transaminases SGPT

Bien que le dosage des transaminases SGPT soit un indicateur important de la santé du foie, il présente certaines limites. En effet, un taux normal de transaminases ne garantit pas forcément l’absence de maladie hépatique, et inversement, un taux élevé de transaminases ne signifie pas nécessairement une atteinte grave du foie.

Il est donc important de considérer les résultats des analyses de sang comme une première étape dans l’évaluation de la santé de votre foie. D’autres examens complémentaires, tels que l’échographie hépatique, la biopsie du foie ou encore le dosage d’autres enzymes hépatiques, pourront être réalisés pour obtenir une image plus précise de l’état de votre foie et orienter le traitement le plus adapté.

En somme, la transaminase SGPT est un marqueur important de la santé du foie, et son dosage régulier permet de détecter d’éventuelles anomalies et de mettre en place un traitement adapté. Toutefois, il est essentiel de considérer l’ensemble des facteurs pouvant impacter la santé de votre foie et de ne pas se limiter au simple dosage des transaminases.

Prévention et prise en charge des facteurs de risque

Voici quelques conseils pour réduire les risques d’atteinte hépatique et maintenir un taux de transaminases normal :

Alimentation et hygiène de vie

  • Adopter une alimentation équilibrée et diversifiée, riche en fruits, légumes, protéines maigres, fibres et graisses saines.
  • Limiter la consommation de graisses saturées, de sucres ajoutés et de produits transformés.
  • Privilégier les aliments riches en antioxydants et en nutriments bénéfiques pour le foie, tels que le thé vert, le curcuma, les légumes crucifères, les noix et les poissons gras.
  • Maintenir une hydratation suffisante en buvant de l’eau régulièrement tout au long de la journée.
  • Éviter la consommation excessive d’alcool et respecter les recommandations de consommation modérée (pas plus de deux verres par jour pour les hommes et un verre par jour pour les femmes).

Activité physique

  • Pratiquer une activité physique régulière, adaptée à vos capacités et à vos préférences. L’activité physique contribue à maintenir un poids de forme, à améliorer la circulation sanguine et à favoriser l’élimination des toxines.
  • Varier les types d’exercices pour solliciter l’ensemble des groupes musculaires et stimuler différentes fonctions de l’organisme (cardio, renforcement musculaire, souplesse, etc.).
  • Consulter un professionnel de la santé ou un coach sportif pour vous accompagner dans la mise en place d’un programme d’exercices adapté et sécuritaire.

Suivi médical et dépistage

  • Effectuer régulièrement des bilans de santé, comprenant des analyses de sang pour le dosage des transaminases SGPT, des transaminases ASAT et d’autres paramètres hépatiques.
  • Consulter un médecin en cas de symptômes évocateurs d’une maladie du foie, tels que fatigue, jaunisse, douleurs abdominales, nausées, perte d’appétit ou démangeaisons.
  • En cas de risque accru d’hépatite virale (voyage dans une zone endémique, contact avec une personne infectée, etc.), se faire vacciner contre les hépatites A et B et pratiquer des gestes de prévention (usage de préservatifs, hygiène des mains, etc.).
Articles de la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

74 + = 81