Transmission du papillomavirus aux toilettes : est-ce possible ?

Le papillomavirus humain (HPV) aussi appelé VPH  en français, est l’infection sexuellement transmissible (IST) la plus courante. Pour cette raison, il existe de nombreux mythes et fausses informations sur son mode de propagation comme celle d’attraper le papillomavirus aux toilettes. Il est ainsi impossible d’attraper le VPH à partir d’un siège de toilettes – du moins, d’un siège de toilettes dans un pays développé – mais la question incite à revoir certains faits moins connus sur la façon dont le virus est transmis.

Comme le papillomavirus se transmet-il ?

Contrairement à certaines maladies sexuellement transmissibles, le VPH ne nécessite pas de contact sexuel pour se propager et peut même parfois être transmis de la mère au bébé.

Et si la transmission du virus d’un objet à une personne (transmission fomique) n’a pas été clairement documentée, des études ont trouvé des traces de HPV sur des sondes d’échographie et des serviettes.
Cet article aborde les différents modes de transmission du VPH et les moyens d’éviter d’être infecté par le VPH.

Le VPH et la transmission par voie fécale
Nous ne disposons pas de preuves concluantes de la transmission du VPH d’une personne à un objet, puis à une autre personne (ce que l’on appelle la transmission fomite), mais nous disposons d’autres résultats qui soulèvent certaines inquiétudes. Dans l’ensemble, la plupart des transmissions se font d’une personne à l’autre lors de contacts physiques, de sorte que le risque d’être infecté par le VPH à partir d’un virus vivant sur une surface est relativement faible.

On pense que les fomites tels que les serviettes humides sont responsables de certains cas de VPH chez les enfants.2 Dans ce scénario, un parent infecté peut transférer le virus sur une serviette et, peu après, utiliser la serviette sur son enfant.

La présence du VPH sur des objets a été démontrée. Les sondes d’échographie utilisées dans le corps, y compris les sondes utilisées pour une échographie vaginale, peuvent être contaminées par le VPH, y compris les souches à haut risque.

Lorsque cela se produit, même certains désinfectants de haut niveau sont insuffisants pour éliminer le virus. Heureusement, des méthodes chimiques comme le peroxyde d’hydrogène sonique et des méthodes non chimiques comme le rayonnement ultraviolet C5 semblent efficaces.

Une étude scandinave plus ancienne a recherché spécifiquement l’ADN du VPH sur les sièges et les sols des toilettes dans une station balnéaire humide et n’a trouvé aucune trace du virus.

Bien qu’il soit rare que le VPH soit transmis par une serviette ou un instrument médical, le partage des sièges de toilettes (du moins dans les pays où le niveau d’hygiène est élevé) ou la baignade dans une piscine avec une personne infectée semblent sans danger.

Fomites et risque d’IST


Les transmissions sexuels


Le VPH se transmet par contact cutané avec un partenaire infecté, le plus souvent lors d’une activité sexuelle. Il est possible d’avoir le VPH sans le savoir. Vous pouvez transmettre le VPH à une autre personne même si vous ne présentez aucun signe ou symptôme associé à la maladie.

Les activités sexuelles susceptibles de transmettre le virus sont les suivantes :

  • Les rapports sexuels vaginaux
  • Le fait de toucher les organes génitaux de votre partenaire infecté, puis les vôtres
  • Fisting ou doigté
  • Utilisation de jouets sexuels non désinfectés après une personne infectée
  • Contact génital à génital (même sexe ou sexe opposé)
  • Les relations sexuelles orales
  • Les rapports sexuels anaux
  • Embrasser


Les modes de transmission non sexuels peuvent inclure :

La transmission transplacentaire (rare) : Il est peu fréquent que le VPH passe d’une mère infectée à l’utérus pendant la grossesse. L’ADN du VPH a été retrouvé dans le liquide amniotique et le cordon ombilical.


D’une mère infectée à un bébé lors d’un accouchement vaginal (transmission périnatale) : On pense que la transmission se produit lors du passage du bébé dans le canal de naissance. Elle peut entraîner l’apparition de papillomes dans la bouche, la gorge ou les poumons du bébé.


Contact digital (mains) : Un parent ou un soignant ayant des verrues liées au VPH sur les mains peut transmettre le virus à un bébé pendant le changement de couche.


Auto-inoculation : Une personne peut transmettre le virus d’une région de son corps à une autre, par exemple en touchant des verrues génitales puis en se touchant la bouche.


L’infection orale par le VPH semble jouer un rôle important dans la transmission du VPH entre membres d’une même famille.

Le VPH est l’IST la plus courante, mais il peut également être transmis de manière non sexuelle. Vous pouvez prendre des mesures pour vous protéger, vous et votre famille. Voici quelques moyens de réduire votre risque d’infection par le VPH :

Adoptez des pratiques sexuelles sûres. Les pratiques sexuelles sûres sont importantes pour réduire le HPV et les autres maladies sexuellement transmissibles.
Limitez le nombre de vos partenaires sexuels.
Utilisez correctement les préservatifs. Les préservatifs peuvent réduire le risque de contracter le VPH. À elle seule, l’utilisation correcte du préservatif réduit de 70 % le risque de VPH chez les femmes.
Lavez-vous les mains. Le lavage des mains peut réduire le risque de contracter le VPH ou de le transmettre à d’autres personnes ou à d’autres parties du corps.


Conclusion

Dans les pays développés, il est extrêmement improbable d’attraper le VPH sur un siège de toilettes. Néanmoins, le virus peut être transmis par des moyens non sexuels et, théoriquement, même d’un objet à une personne. Il faudrait cependant le siège des toilettes soit très sale ou qu’une personne infecté soit passé juste avant vous. Le virus ne restant pas longtemps sur les objets et sa transmission infiniment probable. Vous ne risquez donc jamais d’attraper le papillomavirus aux toilettes dans un pays comme la France.

Articles de la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

44 − = 34